Chronique de l’autonomie émotive [I]

Qu’est-ce que le manque ?

C’est par cette question que j’ai décidé il y quelque temps d’entamer cette chronique, cette quête de l’autonomie émotive.

Le manque, ce gouffre, ce saut dans le vide qui ne s’arrête pas et qui me coupe le souffle. Je m’y étais habituée, attachée, comme une sécurité, un format familier. 

Chaque jour, elle me murmurait mes craintes et me décourageait sans relâche, me rabaissait parfois, a façonné mon langage intérieur et si je n’y prend pas garde, arrive encore à m’avoir. 

J’ai appris que nous ne pouvons éprouver le manque seulement de ce que nous avons déjà connu. La peur de perdre « notre trésor » vient activer une défense qui nous emprisonne …  

… la peur, la soeur du manque, termine le travail. Travail qui m’a rendu dépendantes des circonstances externes qui sont devenues le canal de la majorité de mes humeurs. Mon langage intérieur était devenu tellement éprouvant et si insolant qu’il était devenu plus facile de s’appuyer sur l’extérieur pour « aller mieux ». 

Alors, mes émotions qui semblaient être vertueuses aux départ ont déviées de leurs trajectoires pour se transformer en un cercle vicieux. Mes motivations ont été câblées sur la mauvaise fréquence. Je n’étais pas guidée par l’amour, mais par la peur du manque d’amour (ou d’attention), je n’étais pas guidée par la paix mais par la crainte de vivre quelques choses d’inconfortables,  je n’étais pas guidée par la prospérité, mais par la peur du manque de richesse. 

Il y a quelques années, je me suis mise au yoga et à la méditation, j’y reviendrai plus tard. Difficile de comprendre les expressions « respirer cette posture » ou « laisser les émotions  s’envoler comme une bulle de savon » … WTF … s’envoler comme une bulle de savon ?! Je souffre bordel, comment laisser s’envoler une émotion familière en un souffle ?… le secret ?  

  • Souffler (ouais… la base !!)
  • Arrêter de se mentir 
  • Et décider ! 

Pas décider de changer en un claquement de doigt, trop dur. Décider d’essayer, encore et encore et encore. Décider de se sourire, même quand l’envie n’y est pas. Décider de s’affronter. Décider de s’aimer. Décider de faire une liste de mantra et la lire chaque jour ; Décider de rêver ; Décider d’y croire… le premier pas « Décider »

Tu peux peut être aimer ce thème aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *